Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Groupes scientifiques > Chimie du Solide > Systèmes hybrides organiques/inorganiques

Présentation : systèmes hybrides organiques/inorganiques

par Poggi Mélanie - publié le , mis à jour le

Nous nous intéressons à différents systèmes (couches minces, nanocristaux, clusters) obtenus par chimie douce (hydrolyse/condensation, précipitation) conduisant à des architectures minérales formées par réactions entre des précurseurs en solution. Les composés obtenus sous forme de matrices amorphes ou de nano-cristaux présentent une forte surface spécifique, dont les propriétés physico-chimiques peuvent être modulées par l’adjonction d’une composante organique (matériaux hybrides organiques/inorganiques). Ces composantes peuvent soit ajouter des propriétés physiques spécifiques, soit contrôler chimiquement l’assemblage ou l’organisation de la phase minérale. Ces études peuvent nous amener à synthétiser des précurseurs fonctionnels originaux par chimie organique ou de coordination.

Schéma des différents systèmes étudiés ces dernières années : couches sol-gel hybrides à base de dérivés d’azobenzène (a), particules fonctionnalisées avec des cristaux liquides (b) et clusters [Cu4I4L4] avec L= ligand phosphine.

Projets en cours :

Matériaux sol-gels hybrides à base d’azobenzènes : mobilité photo-induite de la matière, photostructuration de couches minces, réalisation de structures diffractantes et application au contrôle du déplacement de nanoparticules sur des surfaces.
•Chimie de la fonctionnalisation de nanoparticules :chimie de synthèse de précurseurs fonctionnels :, sondes biologiques :, ou de cristaux liquides minéraux
Clusters de métaux de transition : Synthèse, assemblage et propriétés de luminescence dépendante de l’environnement et de stimuli extérieurs (thermo-rigido-solvato-mécano-chromisme de luminescence).

Autres compétences, sujets récents ou d’interface avec les autres axes du groupe :

Matériaux sol-gel organo-minéraux