Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Groupes scientifiques > Electrochimie et Couches Minces > Techniques expérimentales

Techniques expérimentales

par Rosso Michel - publié le , mis à jour le

Spectroscopie FTIR en mode ATR. Nous disposons de deux spectrophotomètres FTIR commerciaux auxquels ont été couplés un compartiment spécialement conçu pour réaliser des mesures FTIR en mode ATR avec une grande sensibilté (optimisation des modules et chemins optiques). Nous fabriquons nous mêmes les prismes en silicium servant de fenêtre optique pour les mesures IR et développons nos propres dispositifs expérimentaux (cellules, interfaces électrochimiques, contrôle de température...) pour étudier in situ ou en conditions operando les processus (electro)chimiques, dans divers environnements (gaz, liquide,vide). Nous avons développé une méthode d’analyse quantitative basée sur des mesures en lumière polarisée.

Microscopie à Effet tunnel (STM) in situ. Nous avons développé un microscope STM "maison" spécifiquement conçu pour étudier la dynamique des processus aux interfaces électrochimiques (cellules électrochimiques, couplage avec un potentiostat, acquisition rapide des images) à l’échelle atomique.



Microscopie à force atomique (AFM). Nous disposons de deux microscopes AFM commerciaux (Pico 5500, et PicoLE 5100) pour la caractérisation des surfaces en mode contact ou en mode oscillant. Les appareils peuvent être utilisés pour des mesures in-situ en solution ou sous atmosphère contrôlée, et peuvent être équipés de modules spécifiques pour des mesures de conductivité (EFM), des mesures magnétiques (MFM) ou de la nanolithographie électrochimique.

Caractérisations structurales par RX. Nous utilisons les appareils et les techniques (DRX, RRX, Fluorescence X) disponibles au sein de la plateforme instrumentale DIFFRAX, à l’Ecole Polytechnique (https://portail.polytechnique.edu/diffrax/fr). Des campagnes de mesures sont également réalisées dans le cadre de temps de faisceau Synchrotron (ESRF, SOLEIL, DESY) pour des caractérisations in-situ d’interfaces électrochimiques.

Mesures magnéto-optiques par effet Kerr. Nous avons développé un banc de mesures magnéto-optiques basées sur l’effet Kerr qui permet de suivre in situ et en temps réel les propriétés magnétiques durant la croissance électrochimique de couches métalliques ultraminces et d’étudier les effets de couplage magnéto-électrique.





Dépôt PECVD : Nous avons développé une enceinte sous vide permettant le dépôt de couches minces de silicium amorphe et de ses alliages carbonés par PECVD (Plasma-Enhanced Chemical Vapor Deposition). Un dopage des matériaux peut aussi être réalisé.




Préparation et lecture optique de lames pour biopuces. Nous disposons de deux robots spotters permettant le réalisation de dépôts localisés par contact (BioRobotics MicroGrid II, volume déposé ~ nL) ou sans contact (Arrayjet Sprint Microarrayer, volume déposé ~ pL), et d’un lecteur optique de fluorescence (InnoScan® 710 scanner from LaboMix).


Couplage électrochimie-optique. Nous disposons d’un microscope optique inversé couplé à des mesures électrochimiques permettant d’observer la collision/réorientation d’entités de taille micronique en solution sur une micro-électrode et de coupler ces évènements aux sauts de courant électrochimique.




Mesures électrochimiques. Nous possédons divers appareillages (potentiostats, électrodes tournantes) permettant la réalisation de mesures électrochimiques (voltamétrie cyclique, spectroscopie d’impédances…) ainsi qu’une microbalance à quartz.