Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Annuaire

Sirotti Fausto

Toutes les versions de cet article : English , français

Groupe Electrons Photons Surfaces

JPEG

Bibliographie/Publications






fausto.sirotti-AT-polytechnique.edu
+33 (0)1 69 33 46 89


Je m’intéresse à la spectroscopie des photoélectrons et à son utilisation pour étudier les phénomènes dynamiques induits par des excitations laser : transition de phase, magnétisme, réactivité aux surfaces et interfaces des matériaux. Je suis associé à la ligne TEMPO de SOLEIL et j’ai des collaborations sur les sources de rayonnement synchrotron et les lasers à électrons libres en France et à l’étranger (Italie, Allemagne, Suisse, Japon).

J’ai travaillé dans les domaines de la science des surfaces en utilisant le rayonnement synchrotron pour des expériences de spectroscopie des photoélectrons et de mesure de polarisation de spin des électrons secondaires.

Après un Post Doc à L’ETH de Zurich, centré sur les études de dynamique de l’aimantation de surface, mon activité a porté sur l’installation d’une expérience de détection de spin des électrons secondaires au laboratoire LURE sur la ligne de lumière SU7 de la source SuperACO. Elle a effectué les premières expériences de magnétométrie de surface qui ont utilisé la structure temporelle du rayonnement synchrotron.

J’ai été recruté au CNRS en 1995 (CR1) au Laboratoire LURE. À partir de 1996 j’ai été nommé Chef du projet « Haute énergie, haute résolution » pour la construction d’une nouvelle ligne de Lumière à SuperACO. SB7 a répondu aux attentes en termes de résolution énergétique et de contrôle de la polarisation, est ouverte aux utilisateurs en 1998. En 2000, un nouveau poste expérimental dédié à la spectroscopie de surface est installé sur la ligne et ouvert aux utilisateurs jusqu’à l’arrêt des installations en 2003.

Avec la construction de SOLEIL, j’ai été responsable du projet de construction d’une ligne lumière dédié aux études de structure électronique par spectroscopie résolue en temps : « Time-resolved Experiments on Materials with Photoelectron Spectroscopy « (TEMPO). C’est la première ligne sur onduleur ouverte à SOLEIL en 2007. La résolution temporelle varie entre les millisecondes et les picosecondes pour suivre une large gamme de phénomènes : de la réactivité chimique de surface à la dynamique de l’aimantation. La collaboration avec une large communauté scientifique a permis la réalisation d’un grand nombre d’applications.